Onze website gebruikt cookies om je surfervaring te verbeteren. Om deze website optimaal te gebruiken vragen we je om akkoord te gaan met ons gebruik van cookies.

Ik ga akkoord met de cookies liever niet.
terug naar overzicht

MINNE, George (1866-1941)

Le grand agenouillé de la fontaine (1929)
€12.000 - €18.000

Bronze (116 x 50 x 23.5 cm), signée en bas George Minne. La date renvoie à la date du projet, nous n'avons pas d'indication sur la date de production. De datum verwijst naar het datum van ontwerp, wij hebben geen aanwijzing over de datum van de productie

En 1898, Georges Minne crée la Fontaine des Agenouillés, chef-d'oeuvre incontestable de la sculpture symboliste, pour laquelle il imagine cinq personnages autour d'un bassin. Ces adolescents nus contemplent leur reflet dans l'eau de la fontaine. C'est ce que faisait aussi la figure mythologique grecque Narcisse, par amour pour lui-même. L'artiste avait trouvé un adolescent délicat et très mince, ressemblant au type de Jean-Baptiste, qui servait de modèle dans son atelier à Forest (Bruxelles). Minne le représente comme un personnage introverti, agenouillé, la tête inclinée, fragile et isolé du monde. La sculpture conduit à la renommée de l'artiste : le groupe d'adolescents était présent à plusieurs expositions internationales, à Vienne (Secession - 1900), Budapest, Venise etc. On le considérait comme un artiste symboliste, anticipant le modernisme de Klimt, Schiele et Kokoschka, artistes qui ont tous été inspirés par Minne. Comme eux il évoquait le mysticisme et une nouvelle spiritualité associée au érotisme. En 1898 George Minne quitte Bruxelles pour s'installer à Laethem et fait ainsi partie du premier groupe de l'École de Laethem-Saint-Martin. La Fontaine des Agenouillés a été installée en 1937 sur la place Emile Braun à Gand. La population s'en moquait et les critiques l'ont jugé immoral. Une revue catholique écrit qu'aucune ville n'était aussi dépravée que Gand. Seul Karel Van de Woestijne entendait le vrai sens. Depuis la restauration en 2009, la fontaine se trouve dans le parc près de la Halle municipale. On peut trouver d'autres versions de la Fontaine des Agenouillés à Vienne et derrière le Palais de la Nation à Bruxelles (1935). Le jeune adolescent se rencontre aussi seul et sera bien la sculpture la plus emblématique de Minne. Il existe des versions en plâtre, en bronze et en marbre. L'oeuvre se caractérise par sa délinéation austère et la simplification claire de la forme. Provenance: collection privée belge